Rencontres Européennes de Taizé, à Bruxelles

Publié le par Jérémy

Pour bâtir l'Europe de la confiance

Pour bâtir l’Europe de la confiance
Nous étions 40 000 jeunes de toute l'Europe et des autres continents à nous rassembler à Bruxelles du 29 décembre au 2 janvier à l'appel de la communauté de Taizé.
Cette nouvelle étape a fait suite à une toute récente rencontre africaine qui a rassemblé 7 000 jeunes de 15 pays africains à Nairobi au Kenya, du 26 au 30 novembre.

A l'occasion de la rencontre de Bruxelles, frère Alois, le successeur de frère Roger, a publié une « Lettre du Kenya » qui a servi de base pour la réflexion tout au long de la rencontre européenne.

Chaque pays d'Europe était représenté par des centaines ou par des milliers de participants. Parmi les inscrits, on comptait environ : 510 du Portugal, 600 d'Espagne, 2000 Français, 1500 Italiens, 2000 Allemands, 900 Lituaniens, 650 Slovènes, 9200 Polonais, 300 Russes,...

Les groupes de réflexion du matin se réunissaient dans les 180 points d'accueil allant de Malines à Nivelles, d'Alost à Louvain. Les Eglises catholique, protestantes et orthodoxes de Belgique ont participé à cet accueil. Pour le préparer elles ont travaillé pendant des mois en collaboration avec la communauté de Taizé. Des milliers de familles ont ouvert leurs portes aux jeunes.

En fin de matinée, nous nous dirigions vers Brussels Expo pour les repas et les prières de midi (13h 15) et du soir (19 h). Trois pavillons de Brussels Expo étaient transformés en lieux de prière. Frère Alois s'y est adressé aux jeunes tous les soirs. Toutes les générations étaient invittées à participer à ces célébrations.

La rencontre de Bruxelles étaient une nouvelle étape du pèlerinage de confiance lancé il y a 30 ans par frère Roger, le fondateur de la communauté de Taizé. Le même désir de bâtir la confiance se reflètait dans le programme de la rencontre de Bruxelles et dans la « Lettre du Kenya ». « Tous peuvent participer à une civilisation marquée non par la méfiance mais par la confiance. Dans l'histoire il a parfois suffi de peu de personnes pour faire pencher la balance vers la paix. Osons créer même à partir de ce qui n'est pas parfait. Et nous trouverons une liberté », écrit frère Alois dans sa lettre qui a été traduite dans une trentaine de langues et que nous avons trouvé à notre arrivée à Bruxelles.

Rencontres Européennes de Taizé, à Bruxelles
40 000 jeunes du monde entier qui prient en même temps (dans 3 halls), imaginez ce que l'on peut resssentir dans ces moments de foi partagés. Durant les chants, on ressent les vibrations de la salle.
Imaginez 40 000 personnes qui font silence et prient intérieurement pendant 7 minutes, et oui c'est possible !
Imaginez 40 000 jeunes qui circulent dans les transports en communs, et le tout dans la bonne humeur, les chants, la joie !
Dans ces moments, la présence de Dieu se ressent, et l'on ne peut plus douter de sa présence.
Tout cela est bien réel, nous pouvons construire une société où reigne la paix !!!

La salle de prière





























































































L'Atomium    









L'Atomium est à Bruxelles, ce que la Tour Eiffel est à Paris. Le lieu central de la rencontre (Bruxel expo) était situé face à l'atomium.






La cathédrale de Bruxelles










                                                                    La cathédrale de Bruxelle






La hall pour les repas










40 000 repas distribués en 30 min chronos ! Il n'y a qu'aux rencontres de Taizé qu'on peut voir ça !



Le repas








Voilà un exemple de repas lol. Assis pas terre, avec le strict nécessaire, et le tout au milieu de 40 000 personnes, quelle bonne humeur, quelle joie qui se dégagent de tous ! Il faut le vivre pour le croire !







Julien et moi






Julien et moi

On ne se connaissait pas au début du pélé, et pourtant on s'est vite mis à déconner à deux ! C'est un p'tit rigolo ! lol









Face à la cathédrale de Bruxelles









                                     Face à la cathédrale de Bruxelles
















Armelle et moi






Armelle et moi

Quelle joie de partager ce pélerinage avec ma filleule de confirmation ! Surtout que c'était son number one !!!








Ludovic et moi



Ludovic et moi

Nous dormions dans la même chambre, à Louvain, dans une communauté de Monfortins. De beaux moments partagés ensemble depuis notre pélerinage à Rome en février 2007.








La grand place de Bruxelles












La grand place de Bruxelles






Katy et moi








Katy et moi

Que de fous rires ensemble durant ce pèlerinage ! On n'a pas arrêté de se charier. De beaux moments mémorables !







L'Hôtel de ville de Louvain




















L'Hôtel de ville de Louvain












L'Hôtel de ville de Louvain














                     



Sous la neige











Sous la neige
Et oui, le 1er, à 2h du matin, il neigeait en Belgique ! 





                                                                                      Réveillon du nouvel an



Voici une partie de ceux du diocèse d'Arras,qui étaient logés dans la même paroisse que moi, à Louvain. De gauche à droite : moi mdrrr, Aurore, Julien, Katy, Jean-Marie (prêtre), Clémence, Laurence et Mélanie.

Réveillon du nouvel an

Après un temps de prière pour clôturer l'année 2008 et commencer l'année 2009, place aux voeux puis à la "fête des peuples" dans nos paroisses d'accueil. Tout était organisé par les paroissiens qui nous accueillez. Fêter la nouvelle année de manière internationale, quel symbole !



Notre logement










Voilà la maison de la communauté des Monfortins où nous étions logés à Louvain. Nous étions 4 d'Arras avec 4 Polonaises, et 4 Roumains à être logés ici.






En attendant le retour ...









En attendant le retour ...
Rien de mieux que de chanter en attendant le départ du bus !







Virginie et Denis


Virginie et Denis
Malheureusement nous n'étions pas logés dans la même paroisse, et nous nous sommes vu que 2 fois sur les 5 jours ! Pas facile de se retrouver au milieu de 40 000 personnes lol










Marie et Manue







Marie et Manue
Logées dans la même paroisse que Virginie ; nous nous sommes peu vus également. Mais nous avons eu la chance de nous retrouver pour la dernière prière commune.





Dans le métro
Voilà l'ambiance durant la plupart des trajets. Des gens de tous pays, qui ne se connaissent pas et chantent ensemble !


























Publié dans Pèlerinages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article