Mon témoignage d'hospitalier

Publié le par Jérémy

Mon témoignage d'hospitalier
Vivre un pèlerinage à Lourdes en tant que jeune hospitalier ou hospitalière, c'est une façon originale de vivre l'Evangile par les actes. Une semaine au service de nos frères malades ou handicapés nous donne l'occasion de nous mettre gratuitement à l'école de Bernadette, qui soigna les malades et les pensionnaires de l'hospice, animée d'une charité attentive et intelligente.

Pour certains de nos frères malades, c'est la seule sortie de l'année ; pour d'autres, l'occasion de revoir des amis, de se sentir moins isolés et, bien sûr, pour la majorité, le désir de passer quelques jours auprès de Notre-Dame. Ainsi, accompagner nos frères pèlerins, c'est d'abord être pèlerin avec eux en vivant avec eux les divers moments de prière, de partage et de rencontres qui rythment les journées.

Les hospitalières accomplissent des services précis : lors des repas, des toilettes, du nettoyage des chambres. Les hospitaliers sont surtout là pour les déplacements et l'aide des hospitalières pour porter les malades. Mais au-delà de ces services, les moments les plus beaux et enrichissants pour les hospitalier(e)s restent ces moments d'écoute, de dialogue, de partage et de joie vécus avec nos frères dans la maladie ou le handicap. Nous y recevons des leçons de vie et de foi qui nous aident nous-même dans notre cheminement. 

Etre hospitaliers, c'est bien sûr donner de son temps, de son argent, mais c'est surtout recevoir au centuple, de la part de nos frères malades ou handicapés et aussi des autres hospitaliers. Et c'est précisément pour cela que nous revenons d'année en année, servir nos frères à Lourdes.


« Seigneur, Tu nous as donné des frères et des sœurs à aimer.
Que nos yeux, nos bras et nos cœurs soient ouverts à tous ceux que
Tu mets sur notre route. »

Mon témoignage paru sur le site du diocèse d'Arras (http://arras.cef.fr/)

Publié dans Vie de foi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article