Benoît XVI a levé l'excommunication contre les intégristes

Publié le par Jérémy

Benoît XVI a levé l'excommunication contre les intégristes
Après avoir élargi les possibilités de célébrer la messe dite de saint Pie V, le pape Benoît XVI a levé l'excommunication frappant les évêques de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X ordonnés par Mgr Lefebvre.

« Nous sommes toujours fermement déterminés dans la volonté de demeurer catholiques et de mettre toutes nos forces au service de l'Église de Notre Seigneur Jésus Christ, qui est l'Église catholique romaine. Nous acceptons ses enseignements avec un esprit filial. Nous croyons fermement à la Primauté de Pierre et à ses prérogatives, et pour ces raisons la situation actuelle nous fait tant souffrir. » (Mgr Fellay, supérieur général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X).

Notons bien "l'Église de Notre Seigneur Jésus Christ, qui est l'Église catholique romaine", à la fin de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens, cette expression laisse à désirer ... La Vérité ne se trouve pas que dans l'Eglise catholique, les Eglises orthodoxes et protestantes sont tout autant estimables. Voilà un point sur lequel les intégristes ne nous rejoignent pas ...

Par cet acte, qui répond au second préalable posé par la Fraternité Sant-Pie-X pour engager un dialogue doctrinal avec Rome (le premier était la libéralisation du missel de saint Pie V auquel Benoît XVI avait répondu avec le motu proprio Summorum Pontificum), le pape « désire consolider les relations réciproques de confiance, intensifier et stabiliser les rapports de la Fraternité Saint-Pie-X avec le Siège apostolique ».

Le pape espère toutefois, souligne le décret, "que ce pas sera suivi de la prompte réalisation de la pleine communion avec l'Église de toute la Fraternité Saint-Pie X, témoignant ainsi de sa vraie fidélité et de sa vraie reconnaissance du magistère et de l'autorité du pape par la preuve d'une unité visible".

Je reste quand même perplexe face à tout ça car nous ne partageons pas la même vision de l'Eglise et du monde avec les intégristes ...
Mais il faut le souligner, Benoît XVI, accomplit un « geste » fort en levant ces excommunications, de façon à « promouvoir l'unité dans la charité », et que c'est un pas de plus vers l'unité visible de tous les chrétiens, dont le pape a fait une priorité de son pontificat. Les dates du décret et de sa publication sont en elles-mêmes une clef de lecture de l'événement.



Les grandes dates du schisme de Mgr Lefebvre, de 1970 à 2008

1er novembre 1970 : L'évêque français Mgr Marcel Lefebvre (1905-1991) fonde à Ecône (Suisse) la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX).

21 novembre 1974 : Mgr Lefebvre publie un violent manifeste contre le concile Vatican II (1962-1965).

22 juillet 1976 : Mgr Lefebvre est suspendu a divinis (interdiction d'administrer des sacrements), suite à des ordinations illicites.

27 février 1977 : A Paris, des proches de la FSSPX pénètrent en force dans l'église Saint-Nicolas du Chardonnet et l'occupent illégalement.

30 juin 1988 : Mgr Marcel Lefebvre ordonne quatre évêques sans l'accord du pape. Il est excommunié latae sententiae (de facto), ainsi que les quatre évêques ordonnés. Jean-Paul II publie Ecclesia Dei.

29 août 2005 : Benoît XVI reçoit Mgr Fellay, supérieur de la FSSPX.

2006 : Fondation de l'Institut du Bon Pasteur qui accueille, à Bordeaux, d'anciens prêtres intégristes de la FSSPX.

9 juillet 2007 : Publication du "Motu proprio". Cette lettre du pape Benoît XVI autorise le rite Saint Pie V, considéré comme une forme de culte "extraordinaire", aux côtés de celui de Paul VI, dit "culte ordinaire".

20 avril 2008 : Lettre de Mgr Bernard Fellay, supérieur de la Fraternité Saint-Pie X. Il dénonce "l'illusion" d'espérer un accord tant que Vatican II ne sera pas totalement remis en cause

24 janvier 2008 : Le pape lève l'excommunication des évêques intégristes

Publié dans Benoît XVI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article