5 décembre 2009 : Sortie à Paris

Publié le par Jérémy

Ce samedi 5 décembre, les première et deuxième années du séminaire, nous devions nous rendre à Paris pour visiter une partie du musée du Louvre, dans la cadre de notre cours d'exégèse de l'Ancien Testament. Avec les grèves le musée était fermé, mais nous avons décidé de quand même nous rendre à Paris. Après la visite et un temps d'oraison au Sacré-Coeur, nous nous sommes rendus à la messe à Notre-Dame des Victoires. Après le repas, nous sommes allés visiter les églises St Sulpice et St Germain des Près, la célèbre librairie religieuse puis le séminaire des Carmes.  Voici quelques photos de cette journée parisienne très riche.

DSC01471.JPGBasilique du Sacré-Coeur de Montmartre

Moment marquant de la journée. Depuis que je voulais m'y rendre, se fut chose faite.

La colline de Montmartre, au nord de Paris, s'élève à 129 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Le mot signifie "Mont des Martyrs" car la tradition y fixe le lieu du martyre de Saint Denis - premier évêque de Paris (fin 3e siècle) - et de ses compagnons.
De nombreux Saints sont passés sur cette colline. Une grande abbaye bénédictine occupait l'ensemble de la colline jusqu'à la Révolution française, date où les religieuses furent guillotinées et l'abbaye détruite. Un village appelé Saint Pierre subsista et dans cette ancienne carrière de plâtre, à la fin du 19ème siècle, les populations ouvrières manquent de travail.
En 1870 : la guerre éclate entre la France et l'Allemagne. Le Concile qui se tenait au Vatican est interrompu et le pape, qui n'est plus protégé par les troupes françaises se considère prisonnier dans la cité du Vatican ! En France, c'est la défaite militaire et l'occupation d'une partie du pays par les troupes allemandes.
La démarche de Messieurs Alexandre Legentil et Hubert Rohault de Fleury est spirituelle. Ils font vœu de construire une Eglise consacrée au Cœur du Christ en réparation (en pénitence pour les fautes commises) car pour eux les malheurs de la France proviennent de causes spirituelles plutôt que politiques.

Fin 1872 : Le Cardinal Guibert, archevêque de Paris, approuve ce vœu et choisit Montmartre.
Fin 1873 : Il obtient de l'Assemblée Nationale une loi qui déclare d'utilité publique la Basilique, permettant ainsi que le terrain soit affecté à la construction d'une église.

A cette époque, la construction d'une Basilique dédiée au Cœur du Christ contraste avec la série de Basiliques dédiées à Marie construites durant la même période : Lourdes, Notre-Dame de Fourvière à Lyon, Notre-Dame de la Garde à Marseille…

Le financement des travaux a été réalisé par des collectes de dons dans la France entière - souvent offrandes modestes - dont les noms des donateurs sont gravés dans la pierre.

DSC01472DSC01477.JPG















                Vue sur Paris (de Montmartre)                                 La mosaïque de la Trinité, dans le coeur de la basilique

DSC01498

Moment de détente au resto    






















DSC01507
























                                                                      photo de groupe dans la chapelle du séminaire des Carmes

DSC01501.JPGDSC01503.JPG















                                                                                          église Saint Sulpice

DSC01504.JPGDSC01502.JPG

Publié dans Séminaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article